Renault

Renault, un éclectisme confondant

Publié le par Amandine PELLETIER - mis à jour le

Résultat d’une consultation de la communauté des passionnés du Losange sur les réseaux sociaux, le choix des modèles révèle la richesse de la marque française. 

C’est une première et l’initiative mérite d’être soulignée. La firme au Losange a demandé à sa communauté de passionnés de décider des modèles qu’ils voulaient voir à Rétromobile.

Surprise : sur les douze véhicules, quatre seulement sont d’avant-guerre. Il s’agit notamment d’un Type BY de 1909, d’un véhicule de pompiers sur base Type LO et d’une Vivasport. Signe d’un changement générationnel, les modèles des années 1960-1970 représentent l’essentiel de la sélection. Elle révèle l’éclectisme de la marque boulonnaise. Les plus insolites sont la Renault Torino et le proto H. La première est le fruit de l’entrée de Renault dans le capital de la société argentine IKA qui fabrique notamment des Renault et la Torino à partir de 1966. Issue de la Rambler American et déclinée en berline et coupé, la Torino figurera au catalogue jusqu’en 1982. Bénéficiant d’une sacrée côte auprès des Argentins, ce modèle était propulsé par un six-cylindres d’origine américaine. Quant au Project H de 1966, il s’inscrit dans une perspective de montée en gamme et de développement d’un moteur V8 en commun avec Peugeot. Il aboutira au PRV mais avec deux cylindres de moins en raison de la crise pétrolière. Le style du projet H donnera naissance à la R30.