Porsche

Porsche, un siècle d’avance

Il y a plus d’un siècle, le nom de Porsche figurait déjà sur un véhicule électrique. 

John Grand-Carteret écrivait en 1898 dans le livre La voiture de demain que « sans être accusé de porter une appréciation à la légère, peut-on dire que la vapeur c’est le passé, le pétrole c’est le présent, l’électricité c’est l’avenir. » Cette prophétie aura mis plus d’un siècle à s’imposer.

Alors que Porsche s’apprête à investir la catégorie des véhicules électriques avec le Taycan, Rétromobile nous rappelle que Ferdinand Porsche a été l’un des premiers ingénieurs à se passionner par cette technologie.

La légende veut d’ailleurs qu’à 16 ans, il équipe la maison familiale d’un éclairage électrique. Son génie s’exprime à l’Exposition universelle de Paris de 1900 où la Löhner-Porsche remporte la médaille d’or grâce à une innovation qui fera date : le moteur électrique dans le moyeu de roue. La performance n’avait jamais été atteinte auparavant : chacun des deux moteurs pouvait développer 7 chevaux-vapeur pendant près de 20 minutes. La batterie composée de 44 cellules de 300 Ah et 80 volts permettait à ce véhicule au style hippomobile de parcourir jusqu’à 50 kilomètres. La vitesse de pointe de la Löhner-Porsche frisait les 50 km/h. Le frein avant était électrique. Le premier véhicule électrique de Ferdinand Porsche pesait une tonne en raison des 410 kg de la batterie et des roues avant motorisées (110 kg chacune).

Porsche
Ferdinand Porsche