Skoda

Skoda, 125 ans déjà

De retour à Rétromobile, la marque tchèque nous rappelle qu’elle appartient au cercle des pionniers de l’automobile.

Dans la liste des constructeurs centenaires, Skoda figure en lettres d’or. Comme c’est souvent le cas à cette époque, la marque est née du rapprochement de plusieurs entreprises. De son côté, Vaclav Laurin et Vaclav Klement fabriquent des vélos et des motos sous la marque Slavia dès 1895. Au début du XXe siècle, ils se lancent dans la production de voitures. C’est en 1925 que la société Skoda fondée par l’ingénieur Emil Skoda rachète Laurin & Klement. Le siège social s’établit à Mladá Boleslav. La marque à l’emblème d’une flèche ailée participe à l’effort de guerre en produisant du matériel militaire, des machines-outils, des locomotives et des moteurs d’avions. Née en 1919, la division automobile de Skoda se distingue cinq ans plus tard en achetant à Hispano-Suiza, la licence de production de son torpédo H6B. A la fin de la guerre, la gamme s’articule autour de quatre modèles dont les noms ont traversé les décennies : Rapid, Favorit, Popular et Superb. Cette dernière est animée par un moteur six cylindres. Au lendemain de la guerre, son histoire se confond avec celle des pays du bloc de l’Est. La production s’oriente essentiellement vers des modèles populaires. Cela ne l’empêche pas de se distinguer en compétition dans les années 1970 avec des berlines et des coupés de la série 100/110. La chute du mur de Berlin fait basculer les pays de l’Est dans une nouvelle ère. Skoda entre dans le groupe Volkswagen en 1991.

Škoda Popular Monte Carlo © Škoda
Škoda Popular Monte Carlo © Škoda