Mercedes : quand le grand tourisme enlèvait le haut à Retromobile 2016

Après le lancement de la Classe S Cabriolet, la firme à l’étoile a profité de Rétromobile pour rappeler que les roadsters et les cabriolets appartiennent à son patrimoine. 

...

La vie sans toit est inscrite dans les gènes de la marque de Stuttgart. Alors qu’il s’apprête à renouer avec le cabriolet 4 places de grand luxe à travers la nouvelle Classe S Cabriolet présentée, pour la première fois en France, à Rétromobile, et à commercialiser une version remaniée de son roadster SL, Mercedes nous ouvre sa galerie jalonnée de décapotables de légende. Sans remonter à des débuts plus que centenaires, Mercedes présente au public de Rétromobile quelques modèles post 1945. La plus ancienne du stand de 513 m2 est une 300 SC Cabriolet W188. Présentée au salon de Francfort 1955, cette grande découvrable est issue de la lignée de la berline 300, le symbole du renouveau de la marque. Tout en s’inspirant des dessins des carrosseries d’avant-garde, la 300 est une voiture entièrement inédite. Sous le capot bât le cœur d’un six cylindres en ligne qui conforte son surnom de voiture de l’élite. Avec la SC proposée dans trois carrosseries (coupé, cabriolet A ou roadster), la mécanique accède à la technologie moderne de l’injection directe d’essence. Délivrant désormais 175 chevaux, la 300 SC est capable d’atteindre les 180 km/h.

salon de la voiture de collection et véhicules anciens constructeurs Mercedes

Un roadster 300 SL pour l’Amérique

salon de la voiture de collection et véhicules anciens constructeur Mercedes

Pendant que les premiers exemplaires de ce modèle d’apparat sont prêts à prendre la route, les ingénieurs testent une version roadster de la 300 SL. Max Hoffman, l’importateur de la marque aux Etats-Unis, milite en faveur du développement d’un tel véhicule. Malgré la fascination qu’entretiennent ses portes papillon, le coupé 300 SL n’a pas que des inconditionnels. Le roadster 300 SL devient une réalité au salon de Genève 1957. Le pare-brise est panoramique ; le tableau de bord insolite avec sa colonne centrale intégrant les manomètres de température et encadrant les compte-tours et le tachymètre ; le six en ligne débite 235 chevaux, 20 ch de plus que le coupé ! 

salon de la voiture de collection et véhicules anciens  mercedes

Surtout sur la côte ouest des Etats-Unis, les automobilistes souscrivent rapidement à cette voiture de sport à déguster cheveux au vent. Durant sa première année de commercialisation, six cent quinze roadsters sortent des chaînes contre seulement soixante-dix coupés Gullwing. Lorsque la carrière du roadster s’arrête en 1963, 1 858 unités auront été produites. Place aux formes carrées du nouveau SL surnommé Pagode. Décliné en 230, 250 et 280 SL, ce roadster ne succède pas à la 300 SL mais plutôt à la 190 SL. Il faudra attendre 1971 et la Série R107 pour que le roadster SL monte en gamme. Mais le sport s’efface au profit du grand tourisme.

salon de la voiture de collection et véhicules anciens Mercedes

Sur le terrain du cabriolet 4 places de luxe, Mercedes n’est pas resté inactif. En 1969, le constructeur présente au salon de Francfort un nouveau V8 de 3,5 litres alimenté par injection électronique. Associé à une boîte manuelle à 4 rapports, il propulse une nouvelle berline 300 SEL à suspension pneumatique et la 280 SE coupé et cabriolet. Ces dernières sont dotées de suspensions à demi-essieux oscillants avec ressorts de compensation et correcteur d’assiette. Avec ses 200 chevaux, ce V8 est capable de propulser le cabriolet à près de 205 km/h. Retiré du catalogue en 1971, ce cabriolet de grand luxe reste aujourd’hui un must du marché de la collection. Les amateurs du genre auront attendu 45 ans avant que Mercedes lui donne une descendance avec la Classe S Cabriolet

salon de la voiture de collection et véhicules anciens Mercedes