Fini l’automne, place à l’hiver

L’odeur du vin chaud, la dinde sortie du four, le bois qui crépite et les montagnes enneigées, ça sent les fêtes de fin d’année !

Difficile de manquer le rendez-vous annuel avec le Père Noël. D’ailleurs, lui aussi a son véhicule rétro. Faute d’une moto, d’une voiture, ou d’une caravane, la tradition veut qu’il parcourt le monde sur son beau traineau.

Saviez-vous que le traineau est le premier moyen de locomotion, qu’il est l’essence même de la voiture et à l’origine du train et des chars également?

Dès l'époque néolithique, l’idée de tracter était née. Il suffisait d’une planche de bois et d’une force motrice humaine ou animale. Le traineau est considéré comme le premier véhicule au monde, son principe étant un simple système de portage. Il n’y a pas un inventeur à qui en attribuer le mérite à proprement dit car le traineau provient du génie collectif des nomades. Comme quoi l’homme peut se montrer très ingénieux avec un rien lorsqu’il s’agit d’économiser son énergie. L’avantage du «traînage» est que cela permet de transporter des charges conséquentes aussi bien sur des chemins de terre que sur la neige. Traditionnellement équipé de patin dans les pays nordiques, il y en existe avec des roues.

En fonction des régions et milieux physiques, on en retrouve de toutes sortes. Le plus connu étant en bois noble ou en végétaux tissés. Mais selon les pays du globe, il y en a en os, en peaux, en cuir, en métal, et en glace.

Le charretier Joseph Lavoie, Canton de Moonbeam (Centre de Recherche en Civilisation Canadienne-Française)

Toutefois, si le traineau est le plus vieux véhicule terrestre, en France, il en prend la définition officielle seulement en 1549. À cette époque, tout ce qui était tiré ou tracté par l’homme ou l’animal appartenait à la famille des traineaux. La traîne du roi échappe à ce terme mais en prend tout de même racine. En effet, ce mouvement si basique est devenu au fil des décennies une multitude d’expressions (train-train, trainée, traine, train, traction, tirer…) et l’ancêtre de plusieurs inventions.

   

 

Collection de traineau du Palais de Compiègne

En Europe, le traineau devient un divertissement seulement à la fin du 16° siècle. Il s’impose comme un art lorsqu’il est sculpté dans son bois. L’imagination de certains artisans lui donne un aspect féérique. Et c’est cette même féérie qui aux yeux des petits comme des grands le rend magique. Pas étonnant qu’il soit devenu l’emblème de ce bon vieux  bonhomme à la barbe blanche et au costume rouge. Tiré par les rennes, il inspire encore et toujours cette fameuse magie de Noël et l’arrivée tant attendu des cadeaux.

 

Si l’envie vous prend de découvrir une belle collection de traineaux, rendez-vous au Palais de Compiègne où une exposition lui est consacrée.

http://palaisdecompiegne.fr/collection/les-traineaux