Millet, l'une des premières motos au monde

Par Félix Théodore Millet

Le 22 décembre 1889, un petit monsieur aux grandes idées présenta un des ancêtres de la moto et peu après l'une des toutes premières motos au monde (après la moto "La Perreaux").

 

Nous sommes en France, à la fin du 18ème siècle lorsque Félix Théodore Millet eut l’ambition de créer un petit engin à moteur, sans parler de la première automobile (le fameux Fardier de Cugnot). Les années 1880 connurent plusieurs petites révolutions comme la première voiture de Karl Benz.

 

Ceci donna cela. M. Millet, devant les allures de cette drôle d’auto mi char mi vélo, décida d’adapter un moteur rotatif cinq cylindres en étoile sur son tricycle. Il construit lui-même son moteur. Sa particularité est que le vilebrequin est fixe. En d’autres termes, c'est le moteur qui tourne. La plupart des avions de la première Guerre Mondiale tourneront avec ce type de moteur, cette technique sera même reprise des plus grandes marques de l’aviation.

 

Pleins d’idées et de génie, M. Millet améliora son concept en passant du tricycle automobile à la bicyclette automobile en 1895. Précurseur en son temps, sa motocyclette n’a presque rien à envier aux motos d’aujourd’hui. Il l’équipe comme il se doit. En vrai avant-gardiste, il la dote d’un phare, de poignées tournantes, de suspension, d’une batterie et d’un allumage, d’une coque en tôle, d’une béquille centrale, d’un mono amortisseur arrière et même de pneus ! Tout ceci ne sera généralisé qu’entre 1930 et 1980.

 

Point technique :

« 5 cylindres 4 t en étoile en rotation avec la roue et refroidis par air - 1 924 cm3 (70 x 100) 1,2 ch/366 tr/min - Soupapes commandées - Embrayage par rétropédalage (avec le frein) ou poignée tournante - Allumage batterie/bobine - Carburateur à léchage - Graissage par mélange semi-automatique - Démarrage par pédales - Cadre ouvert en tubes et tôle rivée - Suspensions av. à roue poussée, ar. oscillante Env. 60 kg (moteur 10 kg) - 55 km/h. » Plus de détails ici

M. Millet finalisa son 2 000 cm3 multicylindres en 1897 et courant de cette même année il chercha à la produire en série.

Malheureusement, suite à sa participation à la course Paris-Bordeaux-Paris où il ne dépassa pas Orléans, on n’entendit plus parler de ce cher Félix Théodore Millet.

 

Auteur intellectuel : Félix Théodore Millet

Date de fabrication : 1887

Emplacement : Musée des Arts et Métiers

Dimensions : 131 x 150 x 71,5 cm, 64 kg