Musée National de la voiture de Compiègne : De Dion-Bouton et Lamborghini mis à l'honneur.

Pour sa quatrième participation, le Musée National de la Voiture de Compiègne marquera le Salon Rétromobile par deux expositions. La première rendra hommage à l’une des grandes marques représentées dans son musée : de Dion-Bouton ; tandis que la seconde mettra en avant la Lamborghini Flying Star II du Salon de Turin 1966. Ce modèle est issu de la nouvelle exposition du Musée consacrée aux concepts cars : « Concept-car. Beauté pure ».

De Dion-Bouton : La quête de la vitesse

Le Musée National de la Voiture de Compiègne met chaque année un constructeur en lumière lors du Salon Rétromobile. Cette édition 2019 fera la part belle à l’un des plus grands donateurs du Musée dans les années 30 : Albert de Dion.

Le marquis Albert de Dion a marqué les débuts de l’industrie automobile. Dès 1882, Il s’intéresse à la vapeur et s’associe à Georges Bouton et Charles Trépardoux pour financer ses recherches. Dans leur atelier installé à Puteaux, ils construisent des tricycles et des quadricycles à vapeur, puis des véhicules lourds, tels que le Break vapeur sur lequel Michelin testa la résistance de ses pneumatiques. Le Big-Cart à vapeur, conçu vers 1890, sera notamment présenté à Rétromobile.

Le marquis de Dion pressent dès 1888 les limites de l’automobile à vapeur. Il s’associe alors à Delalande, mécanicien Parisien, pour expérimenter le moteur à explosion et crée quelques années plus tard, en 1894, la société de Dion-Bouton & Cie. De Dion-Bouton devient le premier constructeur automobile au monde en 1900 grâce au succès fulgurant de ses tricycles et monocylindriques.

La première voiturette à Pétrole de Dion-Bouton

1899 marque la naissance de la première voiturette à pétrole de Dion-Bouton. Le brevet de ce vis-à-vis à trois places de type D fut déposé le 14 juin 1899. Équipé d’un monocylindre de 3,5 à 8 ch à refroidissement par eau, son allumage électrique fonctionne à pile, bobine et bougie. La voiturette comprend deux vitesses et une marche-arrière, dix déclinaisons de ce modèle ont été produites sur une période de trois ans. Ce véhicule, dont la carrosserie est signée Rheims et Auscher, sera présenté au Salon Rétromobile.

Le coupé trois quarts chauffeur

C’est en 1905 que de Dion-Bouton sort le coupé trois quarts chauffeur. Si le modèle exposé au Salon Rétromobile a été modifié en 1907, il permet d’apprendre de nombreuses choses sur les recherches effectuées par le constructeur pour augmenter la vitesse et la légèreté des véhicules. En effet, dès 1904, de Dion-Bouton réalise un moteur à quatre cylindres dont il équipe les voitures au châssis en tôle emboutie, dotées d’un embrayage à plateaux. La carrosserie du véhicule, réalisée par Keller, rappelle celle des voitures hippomobiles, tout comme l’intérieur de la partie passager et la suspension à ressorts. L’exemplaire appartenant au Musée, présenté lors de Rétromobile, était la voiture de direction de l’entreprise.
L’exposition sera complétée par la mise en avant de nombreux documents et affiches, et par des voitures de Dion-Bouton roulantes présentées en démonstrations dynamiques par le club des Teuf-Teuf Veteran car club.

La lamborghini flying Star II du Salon de Turin 1966, un concept-car unique

La Lamborghini Flying Star II du Salon de Thurin 1966
La Lamborghini Flying Star II
La Lamborghini Flying Star II du Salon de Thurin 1966 - © Musée National de la Voiture de Compiègne

L’exposition « Concept-car. Beauté pure », dédiée aux concept-cars d’exception sera ouverte au public du 29 novembre 2019 au 23 mars 2020 au Musée National de la Voiture de Compiègne. Tous les grands constructeurs, designers ou maîtres-carrossiers ont produit ce type de véhicules aussi appelés « Dream car ». La Lamborghini Flying Star II qui sera présentée sur le stand du Musée lors du Salon Rétromobile, est un modèle unique. Cette voiture au design anguleux a lancé la mode des « breaks de chasse » comportant un hayon arrière. Il s’agit du dernier véhicule marquant sorti des ateliers du prestigieux carrossier Milanais Touring Superleggera, qui cessa son activité en 1966. Conservée dans son état d’origine, elle est l’archétype du concept-car à l’italienne et certainement l’un des plus beaux véhicules des années 60 alliant élégance, performance et confort.

Visitez le musée à un tarif prégérentiel :

Pendant les vacances d’hiver, visitez le musée national de la voiture à un tarif préférentiel !
Sur présentation du billet d’entrée au salon Rétromobile, bénéficiez d’une entrée au tarif réduit.
Offre valable du 6 février au 10 mars 2019. Gratuit pour les moins de 26 ans.