Le musée des blindés de Saumur présente le char Panther et l’AMX 10 PAC 90

Le Musée des Blindés de Saumur constitue l’une des plus importantes collections mondiales de véhicules blindés de la Première Guerre mondiale à nos jours. Cette institution représente non seulement un très important patrimoine technique mais elle remplit parfaitement sa mission de mémoire de la France au combat qui fait parties de notre histoire.

Pour la 46ème édition du salon Rétromobile, le Musée des Blindés de Saumur présente un char exceptionnel, l’une des pièces majeures de leur collection : le Panther

Ce char d’assaut était le principal char de combat de l’armée allemande.

C’est sur les immenses territoires russes que les blindés allemands se heurtèrent pour la première fois aux divisions de char T34 de l’armée rouge. Cette bataille fut une surprenante et cuisante défaite pour la Wehrmacht. Pour l’étude du Panther, les ingénieurs allemands s’inspirèrent largement de la conception très moderne du char soviétique. Inclinaison du blindage qui optimisait la protection sans en augmenter l’épaisseur et montage de chenilles plus larges pour mieux répartir le poids du blindé et éviter ainsi les enlisements. Le Panther fit son apparition en 1943, avec ses 45 tonnes à la balance ce char était une arme efficace, il était très mobile et surtout il était équipé d’un canon très puissant qui perforait un blindage de 10 cm à une distance 1500 m. 

Mais cette bête de guerre avait ses faiblesses, la mise au point du Panther se fit non sans difficultés et son baptême du feu fut terni par de nombreux problèmes techniques. Le Panther était pénalisé par son surpoids et son moteur Maybach  12 cylindres 700 cv de 23 litres de cylindrée fonctionnait en permanence en pleine puissance et surchauffait. Sa consommation se justifiait par son poids, en tout terrain le Panther engloutissait ses 700 litres au 100 kilomètres. Malgré tout le Panther restait une arme redoutable et bon nombre de blindés alliés en firent les frais. La construction du char Panther nécessitait d’importantes ressources, tant en matériaux qu’en main d’œuvre qualifiées. Les forcent industrielles de l’Allemagne s’épuisèrent et les usines d’armements ne purent fournir que 5 986 Panther toutes versions confondues contre 50 000 chars américains Sherman et 60 000 chars soviétiques T34.

Le Panther présenté faisait partie d’une des divisions de blindés allemandes qui ont participés en 1944 à la Bataille de Normandie. Les combats furent extrêmement violents. Nombreux véhicules allemands furent détruits par les forces alliées. Le Panther du Musée des Blindés a été immobilisé par une panne mécanique ou par un manque de carburant et son équipage s’empressa de fuir sans prendre le temps de le saborder. Début 1945, ce Panther fut récupéré avec d’autres engins allemands, pour former les escadrons blindés français composés de chars de prise de guerre. Par la suite, il sera remisé à Satory avant de rejoindre le Musée des Blindés de Saumur ou il est conservé en état de marche.

Fiche technique du Panther

  • Poids au combat : 45 tonnes.
  • Longueur : 9 m.
  • Largeur : 3,40 m.
  • Hauteur : 3,10 m.
  • Equipage : 5 hommes.
  • Armement : 1 canon de 75 mm 79coups - 2 mitrailleuses MG 34   4 200 coups.
  • Blindage : de 110 mm à 40 mm.
  • Moteur : Maybach 12 cylindres en V de 700 cv 24 litres de cylindrée.
  • Réservoir de carburant : 720  litres.
  • Consommation : 3 litres au kilomètre sur route.
  • 7 litres au kilomètre en tout terrain.
  • Vitesse sur route : 55 km/h.
  • Production : 5 986 exemplaires.

Présentation dynamique du char amphibie AMX 10 PAC 90 du Musée des Blindés

Cette année, l’équipe du Musée des Blindés de Saumur présentera un char AMX 10 PAC 90 de 1979 en démonstration dynamique. A son époque, ce blindé français très performant était équipé d’un redoutable canon anti char haute vitesse qui tirait des projectiles à charge creuse à la vitesse de 1000 m seconde. Les visiteurs seront invités à participer au démarrage et au déplacement de ce char.

Carte d’identité du char AMX 10 PAC 90 du Musée des Blindés de Saumur :

  • Mise en service: 1979
  • Longueur : 6 m
  • Largeur : 2,80 m
  • Poids: 14,5 Tonnes
  • Equipage : 3 hommes
  • Caisse en aluminium totalement étanche : amphibie, protection nucléaire, biologique, chimique
  • Armement : un canon de 90 mm – 30 obus- une mitrailleuse de 7,62 mm 3 200 cartouches Moteur diesel : Hispano Suiza 280 cv – 8 cylindres en V turbo compressé – 8 200 cm3
  • Propulsion aquatique par hydrojets.
  • Réservoir : 528 litres
  • Autonomie : 600 km
  • Vitesse : 65 km/h

L’association UNIVEM présente le Brockway Quick Way

Récupéré dans une casse en Isère, un gros travail de restauration nous attend !  Le fait qu’il ne subsistent à notre connaissance que 5 exemplaires en Europe et qu’il soit relativement complet a motivé ce sauvetage ambitieux.

Historique

Durant la guerre les besoins de levage-manutention étaient importants, qu’il s’agisse du travail dans les dépôts de matériel et d’essence ou du déchargement des GMC DUKW amphibies à leur arrivée sur les plages.  Le concept « chariot élévateur/palette » n’en était qu’à ses balbutiements durant la guerre.  Et rien n’était moins tout-terrain qu’un chariot à fourches de l’époque, or la plupart de ces manutentions se déroulaient sur des plages sableuses ou des champs boueux.  La version montée sur châssis Brockway est très représentative de toute une génération de camions-grues qui résultaient en fait du mariage plus ou moins réussi entre un camion et une grue que rien ne prédestinait à se rencontrer. Le Brockway tiraient une remorque portant les accessoires de la grue : celle-ci pouvait en effet troquer sa flèche pour d’autres équipements.  Enfin, une rallonge de flèche d’environ 1,50m faisait partie de l’équipement standard.

Brockway fut fondée dans l’état de New York par George Brockway en 1851. Après les chariots en bois de la conquête de l’Ouest, le premier camion fut produit en 1912. La société a été reprise par Mack en 1956. La chaîne de production s’est arrêtée en 1977 et le nom a disparu. La version porteuse pour la grue, dénommée C666, C for « Crane carrier », avait certaines spécificités : chevalet support de flèche, cabine monoplace, châssis renforcé, blocage possible du débattement des essieux arrières par des tendeurs à câbles lors des mouvements de la grue.

Quick Way fut fondée en 1929 dans le Colorado par Luke E. Smith sur l’idée qu’une grue sur camion pouvait se déplacer rapidement (quick way) de site en site. La marque a disparu en 1961, absorbée par Marion. Ce fut l’un des plus grands constructeurs de grues mobiles aux Etats-Unis. Simplicité, fiabilité, robustesse expliquent ce succès.  La technologie en est simple : le moteur une fois embrayé entraîne en permanence tout le train des engrenages, donc les axes sur lesquels sont montés les 3 treuils et leurs embrayages rotatifs.  Les leviers de commande des treuils en cabine actionnent des pistons émetteurs fonctionnant au Lockheed.  Les lignes hydrauliques arrivent aux embrayages des treuils via des joints tournants.  En sens inverse, descente du crochet ou de la flèche, c’est un frein mécanique à bande qui agit sur chacun des tambours.  Ces freins sont entièrement mécaniques et actionnés par de grosses pédales dans la cabine de conduite.      Le porteur Brockway fut construit en tout en 1312 exemplaires.  Le nôtre, sans stabilisateur, est nécessairement un modèle de 1943 ou 1944.

C’est un véhicule rare dont seulement deux exemplaires restaurés en état fonctionnel ont pu être identifiés en Europe, un au Royaume Uni et un en Hollande.

Caractéristiques : 

  • Poids : 16t
  • Moteur Hercules HXD, 6 cylindres latéral, essence, 202 cv 14 litres de cylindrée.
  • Consommation : 120 litres pour 100 km.
  • Freins à air.
  • Système électrique : 6 Volts, démarrage en 12 Volts, + à la masse.
  • Pneus : 12.00 x 20, gonflage normal à 6 bar.
  • Treuil avant à double tambour, capacité 12.000 lb soit 5,5 t
  • Principales particularités de cette version C666 : demi-cabine, chevalet porte-flèche, châssis renforcé par des grandes plaques latérales épaisses, tendeurs à câble pour brider les suspensions pendant les utilisations de la grue, porte roue de secours derrière la cabine.
  • Motorisation de la grue : International  4 cylindres essence de 35 cv.
  • Capacité de levage à 3 mètres : 5600kg sur l’arrière, 3800kg sur le côté sans stabilisateur, 5900kg sur le côté avec stabilisateur.