Jean Bertin présente le tridim

Présentation du TRIDIM à Retromobile

L’Association des Amis de Jean Bertin présente au salon Retromobile « L’Aérotrain TRIDIM de Jean Bertin, une grande aventure urbaine. »

En 1971, le journaliste Jacques Chancel posa cette question à Jean Bertin : « Je me demande si, plus qu’aujourd’hui, vous n’êtes pas de demain, c’est à dire terriblement en avance… ».

Octobre 1973, Jean Bertin déclare : « Le surpeuplement des villes et la lutte contre la pollution de l’air ont mis l’accent sur la nécessité de créer des moyens de transport publics rapides avec une infrastructure peu encombrante dissuadant les particuliers d’utiliser leurs automobiles. Les moyens de transport actuels s’avèrent, pour la plupart du temps, vieillissants et inadaptés pour assumer la politique visant à dégager les rues encombrées des villes. »

Un moyen de transport révolutionnaire

C’est avec cette philosophie que l’ingénieur Jean Bertin et son équipe ont réalisé, il y a 50 ans, un concept de véhicule de transport en commun léger, simple, économique et entièrement automatique : le TRIDIM. Le prototype, présenté sous la forme d’une petite cabine construite en aluminium et matériaux composites, accueille 4 passagers. Ce petit véhicule est entièrement automatique et circule rapidement sur une voie étroite aux coûts de construction et d’entretien extrêmement faible.

En effet le TRIDIM est sustenté sur coussin d’air et n’est jamais en contact avec la voie. Sa propulsion est assurée par 2 moteurs électriques.

Mais vous vous demandez probablement d’où il tire son nom ? Il a été baptisé TRIDIM car il évolue très efficacement dans les 3 dimensions : rapide dans le temps de parcours, performant dans la circulation car accepte des pentes de 20° et très mobile dans les parcours sinueux.

Le TRIDIM était promis à un bel avenir, répondant à de nombreuses problématiques de développement et mobilité urbaines qui sont toujours d’actualité. Il était rapide, économique, silencieux et écologique. Dans une configuration simple lors des démonstrations, il était cependant prévu qu’il puisse être aménagé dans une version composée de trois ou quatre cabines attelées, pouvant recevoir des dizaines de passagers. À cette époque, les grands projets de Jean Bertin, le plus connu étant l’Aérotrain, étaient soutenus par le président Georges Pompidou car les deux hommes partageaient l’idée d’un idéal futuriste.

tramway TRIDIM dans un aéroport
Le TRIDIM imaginé comme transport en commun du futur

Le destin en décida autrement. La disparition de Georges Pompidou en 1974 et la prise du pouvoir de Giscard d’Estaing entraina la chute de ces grands projets. Cet épisode fut fatal à Jean Bertin qui, épuisé moralement et physiquement, disparut à son tour un an plus tard.

Une présentation exclusive

En février prochain, la petite équipe de l’Association des amis de Jean Bertin, qui assure depuis de nombreuses années la préservation de ce patrimoine qui reste très contemporain, présentera le prototype TRIDIM en démonstration dynamique sur coussins d’air qui circulera sur une voie de 20 m au sein même du salon Retromobile. Récupéré à l’état d’épave en 1998, les bénévoles de l’association ont entièrement restauré ce prototype.  Aujourd’hui, son look et ses couleurs font du TRIDIM une icône des années 70.

TRIDIM en démonstration sur pente dans les années 70
TRIDIM en démonstration sur pente dans les années 70

 

Sur cette exposition, les visiteurs pourront également découvrir les travaux et les solutions proposées par Jean Bertin sur la dépollution de l’air dans les grandes villes et la dépollution des océans. Ses projets sont restés sans suite car à l’époque jugés trop avant-gardistes.