Elles ont plus de 100 ans et pourtant elles roulent toujours

Cette année Rétromobile et le club Les Teuf-Teuf se sont associés pour présenter aux visiteurs 6 automobiles plus que centenaires qui feront des démonstrations dynamiques en extérieur. Elles portent parfois de curieux noms comme Borderel et Cail, De Bazelaire, Lacoste et Batmann ou Delaugére et Clayette. Les carrosseries étaient très rudimentaires et largement inspirées des voitures hippomobiles. Très souvent les portières et le toit étaient réservés aux automobiles de haut de gamme.

La longue liste de tous ces petits constructeurs qui souvent n’ont survécu que quelques années puis sont tombés dans l’oubli sont aujourd’hui les dignes représentants de la modernité dans l’histoire de la locomotion.

...

Brouhot 1908

Une Brouhot et Cie 1908. Ce petit constructeur était installé à Vierzon dans le Cher. La première Brouhot sortit de l’atelier en 1898. Un modèle fut exporté en Angleterre en 1908. La petite industrie ferma ses portes en 1910. Le modèle présenté à une très élégante carrosserie Double Phaeton et un moteur 2 cylindres de 10cv.

Richard-Brazier

Une Richard Brasier 1903. Cette voiture est née de l’association de deux constructeurs d’automobiles Charles Henri Brasier et de Georges Richard. C’est au volant de la Richard Brasier 80 cv que le pilote Léon Thery remporta la coupe Gordon Bennett en 1904. Le modèle présenté est habillé d’une carrosserie « Tonneau » et propulsé par un moteur bicylindre 12 cv de 1700 cm3.

Corre 1905

Une Corre de 1905.Ce constructeur installé dans l’ouest parisien construisit sa première automobile en 1901. Economique et robuste, les modèles proposés étaient très appréciés.  

Le modèle présenté a une carrosserie ouverte « Tonneau » et un moteur De Dion Bouton monocylindre.

Renault-CE-1912

Renault 1912. Le premier prototype construit par Louis Renault date de 1898. La petite voiture était équipée par un monocylindre De Dion Bouton de 273 cm3 et se propulsait à 50 km/h.

A ce moment le jeune Louis ne savait pas que 117 plus tard Renault représenterait un empire industriel international.

Le modèle présenté est une superbe limousine de voyage de 1912 dont l’imposante carrosserie est signée Kelner. Bois précieux, marqueterie fines, cuivre et cuir ouvragés sont aux rendez-vous.

La mécanique est à la hauteur, sous le capot type alligator les visiteurs pourront admirer un imposant 4 cylindres de 5 litres de cylindrée.

De-Dion-1912
de-Dion-Bouton-1900

De Dion Bouton. Ce constructeur Français s’était installé dans les Hauts-de-Seine à Puteaux. En 1883 les ateliers commencèrent à produire des voitures à vapeur. Dix ans plus tard De Dion Bouton mit au point un moteur simple, robuste et économique qui équipa non seulement ses propres véhicules mais également ceux des autres constructeurs. En 1906 L’entreprise employant 3000 personnes et couvrait le marché de l’automobile, du camion, des autobus, des Autorails et du véhicule agricole.

Deux modèles ont été présentés :

Un Vis-à-Vis type G de 1900. Cet étrange véhicule offre 4 places en vis-à-vis, son petit, mais vaillant monocylindre de 498 cm 3 propulse le Vis-à-Vis à 50 km/h.

Un torpédo type DI de 1912. Cet élégant torpédo est une véritable invitation au voyage. Il est motorisé par un 4 cylindres de 1100 cm3 et d’une boite de vitesse à 4 rapports.