Motos de France

Inédit ! De la Perreaux de 1871 à la Midual de 2017 : des motos 100% françaises mises à l'honneur au salon Rétromobile 2017

La moto est née en France et notre production nationale domine le monde au tout début du XXe siècle.

Le premier deux-roues motorisé destiné à être commercialisé est construit et breveté en 1871 par Louis Guillaume Perreaux et, très vite, le phénomène moto explose.

En 1898, les frères Werner inventent le nom de «Motocyclette» en baptisant ainsi leur premier modèle.

Des grands constructeurs, comme Terrot, Peugeot ou Gnome & Rhône, aux artisans, près de 1000 marques seront recensées dans notre pays et Rétromobile réunit cette année quelques-unes des plus belles réalisations entièrement françaises.

Musées, collectionneurs, pilotes et historiens ont réuni leurs passions. L’exposition centrale et l'espace des clubs rassemblent quelques trente modèles uniques de la première à la dernière des motos françaises.

De la Louis-Guillaume Perraux de 1871 à la Midual de 2017 en passant par la Louis Blériot de 1920, la Peugeot 500 bicylindre de Grand Prix de 1927, la Simca-Sévitame amphibie de 1939, les motos des records de Georges Monneret, Jonghi 350 de 1934 et 1000 Koehler-Escoffier de 1952, le Taon Derny dessiné par Roger Tallon de 1957, et un hommage aux motos créées par Alain Chevallier, qui vient de nous quitter, avec sa 250 de course de 1981 et la 1000 Voxan.

 

Peugeot 500 bicylindre de Grand Prix - 1927
Simca-Sévitame amphibie 350 cm3 - 1939
Koehler Escoffier 1000 Monneret - 1952
Jonghi 350 - 1934
Taon Derny 125 cm3 - 1957
Midual 1000 cm3 - 2017

Cette exposition unique est rendue possible grâce à la participation du Musée Henri Malartre à Lyon, du Musée du Domaine départemental de Sceaux, de l’Aventure Peugeot et des clubs de collectionneurs. Nous remercions également :