Porsche soignait son patrimoine à Rétromobile 2016

La firme de Zuffenhausen profitait de Rétromobile 2016 pour remettre les trophées de la deuxième édition du « Concours de Restauration Classic ». 

salon de la voiture de collection et des véhicules anciens POrsche

L’engagement du constructeur allemand en faveur de la préservation de son patrimoine ne date pas d’hier. Passé les premières années de son existence, alors que des clubs sont créés pour fédérer les propriétaires de ses modèles, la firme souabe assure la disponibilité de la plupart des pièces de ses anciennes productions. A l’usine, un atelier de restauration est ouvert, s’intéressant notamment à la restauration des machines de course puis à celle des Porsche Classic. Plus récemment, un peu partout dans le monde naissent des Centres Porsche Classic. La France ouvre le sien en 2012, à Vélizy, en région parisienne. Pour encourager les Centres Porsche de province à développer les activités d’entretien et de restauration – partielle ou totale – des modèles Classic, c’est-à-dire produits avant 1993, Porsche France donne naissance à un « concours de restauration Classic » en 2014. Sept véhicules participent à la première édition de ces trophées mettant en valeur les compétences, le savoir-faire et les connaissances du réseau officiel Porsche. Les quatre véhicules primés ont été exposés l’an dernier sur le stand Porsche de Rétromobile.

salon de la voiture de collection et des véhicules anciens Porsche - HNE 3343

Face à l’engouement suscité par le concours, Porsche France a décidé de renouveler l’expérience. Ouverte entre avril et décembre dernier, cette seconde édition a enregistré une hausse de la participation. Neuf Centre Porsche se sont engagés, répartis sur l’ensemble de l’hexagone et représentant près de la moitié des investisseurs français. Le format du concours a évolué et au lieu de quatre prix dont un par catégorie (Carrosserie, Mécanique et Marketing) et un général, Porsche a remis cette année à Rétromobile deux récompenses : Restauration Complète et Restauration partielle basées sur les trois catégories de 2014.

Les 17 et 18 décembre dernier, les neuf compétiteurs se sont retrouvés au Porsche Expérience Center du Mans inauguré quelques mois auparavant. Pendant ces deux jours, le jury composé de 11 personnalités de la presse spécialisée, de l’univers Porsche et des partenaires du constructeur ont ausculté les neuf Porsche dans les moindres détails. Si le concours est ouvert aux voitures antérieures à 1993, le constructeur a fait une exception en acceptant une rare 993 Carrera RS Clubsport de 1995 et une 993 Carrera de présérie (1994). Avec 5 véhicules, la catégorie « restauration complète » est majoritaire : 356 B 1 600 S (Lorient), 911 2,4 S (Arpajon), 993 RS Clubsport (Rouen), 2.0 S (Montpellier), 930 Turbo (Bordeaux). Dans la catégorie « restauration partielle », le jury a départagé quatre véhicules : 911 SC Targa (La Rochelle), 911 Carrera 3,2 (Toulouse), 911 Speedster Turbolook 89 (Vélizy), 993 Carrera (Montélimar). C’est à Rétromobile que le suspense est levé avec l’exposition de deux lauréates et la remise des trophées.

salon de la voiture de collection et des véhicules anciens Porsche - HAV 6252

Porsche 718 W-RS Spyder : une pièce unique

Ce n’est pas un hasard si le musée Porsche a dépêché à Paris ce prototype développé en 1961. Le constructeur a annoncé qu’il allait bientôt accoler le matricule « 718 » à la prochaine génération des Boxster et Cayman. Ces nouvelles sportives vont se convertir au flat-4. En 1961, le spyder 718 W –RS n°134 destiné à Bonnier-Gurney se présente au départ de la Targa Florio avec un 4 cylindres de 1966 cm3 délivrant 165 ch mais son empattement porté à 233,5 cm doit lui permettre d’accueillir le 8-cylindres en gestation. Cette barquette ressemble à un gros spider RS60 doté d’un imposant coffrage surplombant le moteur. Culminant à peine à 930 mm du sol, ce véhicule expérimental monte sur la seconde marche du podium en Sicile. L’année suivante, le coffrage a disparu et le 4-cylindres a cédé sa place à un 8-cylindres 2 litres, double arbre et double allumage fournissant 240 ch pour un poids de 685 kg. Un nouveau podium en Sicile convainc l’usine d’engager le spider dans le championnat d’Europe de la montagne. Une décision couronnée de succès. Edgar Barth remporte deux années de suite (1963-1964) le titre.

salon de la voiture de collection et véhicules anciens Porsche - HDI 9038