1953 Maserati A6GCS Spyder par Fantuzzi #2053

Artcurial Motorcars donne rendez-vous du 8 au 10 février prochain

Rétromobile 2019 by Artcurial Mortorcars : la vente officielle du Salon Rétromobile.
Ce rendez-vous international débutera le vendredi 8 février pour l’automobile de collection, se poursuivra le samedi 9 février avec une collection de 90 motos MV Agusta et sera clôturé le dimanche 10 février par la vente Racing, Flying, Yachting, suivie de Vibration dédiée à une exceptionnelle collection de casques de pilotes de Formule 1.

Prestigieux événement organisé chaque année à l’occasion de Rétromobile, la vente aux enchères Rétromobile by Artcurial Motorcars sera de retour pour l’édition 2019 du Salon. Le rendez-vous est donné dès le 6 février
2019, au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, avec l’exposition des automobiles de collection dénichées par l’active équipe de spécialistes d’Artcurial Motorcars.

Une vente aux enchères organisée en trois temps :

Comme à son habitude, le trio Hervé Poulain/Matthieu Lamoure/Pierre Novikoff orchestrera cette incroyable vacation qui se déroulera en trois temps :
La première avec les voitures de collection, vendredi 8 février, avec pour tête d’affiche une exceptionnelle Alfa Romeo 8C 2900B Touring Berlinetta de 1939, estimée entre 16 et 22 millions d’euros.

Le 9 février 2019, les deux roues, et plus précisément la marque italienne MV Agusta. Seront présentées, une centaines de motos classiques provenant d’une importante collection italienne.

Le troisième chapitre, se déroulera le dimanche 10 février où les amateurs d’objets se retrouveront pour la traditionnelle vacation Flying, Racing, Yachting.
L’exceptionnelle vente Vibration viendra clôturer cette édition 2019 de Rétromobile où sera présentée la plus importante collection au monde de casques et d’accessoires de Formule 1. Véritable hommage et ode au sport
automobile, cette vente fera revivre aux collectionneurs et amateurs les plus belles heures de la F1, Alonso, Raïkkönen, Rosberg, Schumacher, Hamilton, Villeneuve, etc, à travers l’élément le plus caractéristique de leur équipement :
leur casque et leur combinaison. 180 casques et 150 combinaisons, des volants et autres équipements, présentés sans prix de réserve, seront tous sur la grille de départ de cette vente unique.

La vente officielle - Vendredi 8 Février 2019

Cette 44ème édition du Salon Rétromobile vibrera une nouvelle fois au son des moteurs puissants et des carrosseries rutilantes. Que l’on soit amateur de sportives à grand pédigrée ou de belles lignes, l’équipe d’expert d’Artcurial
Motorcars a su dénicher l’exceptionnel et fera ainsi rêver les collectionneurs et amateurs venus des quatre coins de l’Europe.

1939 Alfa Romeo 8C 2900B Touring Berlinetta

Estimation 16M € - 22M €
Les Alfa 8C sont les automobiles les plus rapides d’avant-guerre. Moins de 50 exemplaires furent produits et 5 seulement dans cette très désirable carrosserie Touring. Il s’agit d’un des deux chefs-d’oeuvre d’avant-guerre avec
la Bugatti Atlantic. Cet exemplaire a conservé sa configuration de sortie d’usine avec sa mécanique originale et, chose exceptionnelle, son propriétaire la possède depuis 43 ans !

1931 Bugatti 51 Grand Prix

Estimation 4M € - 5M €
Il n’existe que peu de Bugatti de Grand Prix avec un historique aussi suivi. Achetée par Marcel Lehoux, l’un des pilotes privés les plus en vue à l’époque, elle terminera 6ème au général lors du Grand Prix de Monaco de 1932 avec son
propriétaire au volant. Elle courut ensuite avec des pilotes de renom tel que Maurice Trintignant. On compte dans son palmarès plus d’une quarantaine de Grands Prix. Il est rare de trouver une Bugatti de compétition encore équipée
de son châssis, de nombreux éléments mécaniques ainsi que de sa carrosserie d’origine se présentant dans un état aussi exceptionnel.

1953 Maserati A6CGS par Fantuzzi

Estimation 3,75M € - 4,5 M€
Livrée neuve aux États-Unis, cette importante Maserati de compétition fut essayée par Juan Manuel Fangio ! Avec un historique limpide et connu, elle est éligible à tous les évènements historiques les plus prestigieux. Grâce à une restauration exceptionnelle, elle est prête à prendre la route ou les circuits.

Collection de Serenissima

Artcurial Motorcars est heureux de présenter trois des automobiles créées par le Comte Volpi au début des années 60 pour concurrencer les créations de Maranello. Les trois GT qui seront mises en avant lors de cette vente n’ont
pas bougé de leur garage depuis la fin de l’aventure Serenissima. Artcurial Motorcars les a retrouvées…

1966 Serenissima Spyder par Fantuzzi

Estimation 1,3 M - 1,8M €

1966 Serenissima Spyder par Fantuzzi
1966 Serenissima Spyder par Fantuzzi - © Artcurial Motorcars

Cet exceptionnel spyder a participé aux 24 Heures du Mans en 1966 sous le n°24 avec les pilotes Jean-Claude Sauer et Jean de Mortemart. Il est équipé d’un V8 de 3,5 L, conçu par Alberto Massimino. Sa carrosserie en aluminium fut réalisée dans les prestigieux ateliers italiens Fantuzzi et il s’agit de l’unique spyder survivant sur les deux construits. Il se trouve dans un état d’origine exceptionnel, comme sortie de la course, jamais touchée depuis. Cette automobile n’a par ailleurs connu qu’un seul et unique propriétaire : le comte Giovanni Volpi di Misurata.

1967 Serenissima Agena

Estimation : 400 000 - 600 000 €

1967 Serenissima Agena
1967 Serenissima Agena - © Artcurial Motorcars

La Serenissima Agena était à l’origine destinée à être une voiture de Grand Tourisme de haut niveau avec son moteur central arrière, à cette époque considéré comme une solution avant-gardiste.
Dotée d’un moteur quasiment identique à celui de la Serenissima Spyder du Mans, cette automobile, à l’allure de prototype, a été très peu utilisée et apparaît aujourd’hui dans un état proche de celui d’origine.
Elle est vendue par le propriétaire de la marque et est accompagnée de toute la documentation et les photos retraçant son histoire.

1968 Serenissima Ghia GT

Estimation : 400 000 - 600 000 €

1968 Serenissima Ghia GT
1968 Serenissima Ghia GT - © Artcurial Motorcars

Ce superbe coupé, dessiné par le grand designer Tom Tjaarda, est équipé d’un moteur V8 trois soupapes par cylindre conçu par A. Francis. Il fut exposé sur le stand Ghia au Salon de Turin, au Salon de Genève et à celui de New-York.

« The Grey Collection » 

Quatre automobiles emblématiques de l’histoire de l’automobile, toutes grises, desiderata de son propriétaire, homme d’affaires parisien.

1966 Ferrari 275 GTC

Estimation 2,3M € - 2,6M €

1966 Ferrari 275 GTC Noir
1966 Ferrari 275 GTC Noir - © Artcurial Motorcars

Une des deux 275 destinées à des amis personnels d’Enzo Ferrari. Comme sa soeur, vendue en 2012 par Artcurial Motorcars, elle est frappée d’un numéro de châssis "GTC". Particulière, quasi-unique, elle est présentée avec sa certification Ferrari Classiche et complètement restaurée.

1966 Ferrari 250 Lusso

Estimation 1M € - 1.3M €
Restaurée en totalité par la Carrosserie Lecoq, elle se trouve dans un état rarissime.

1962 Aston Martin DB4 Série V

Estimation 900 000 € – 1,1 M€
Vendue neuve à Paris chez Mirabeau, cette rarissime DB4 série V possède toutes les qualités les plus recherchées : matching numbers, conduite à gauche, restaurée et Vantage d’origine ! James Bond utilisait ce modèle précisément…

The Grey Collection
The Grey Collection - © Artcurial Motorcars

1926 Hispano-Suiza H6B Cabriolet Sport Double-Phaëton par Million-Guiet

Estimation : 450 000 - 550 000 €

1926 Hispano Suiza H6B Sport Double Phaeton par Million Guiet
1926 Hispano Suiza H6B Sport Double Phaeton par Million Guiet - © Artcurial Motorcars

Ce prestigieux et charismatique cabriolet Sport fut livré neuf à une famille aristocrate de Rio de Janeiro en 1927 et y est resté jusque dans les années 70. Ses équipements sont nombreux et il se trouve dans un état d’origine exceptionnel.

Collection « Barn Find »

Endormis depuis la fin des années 50, en Belgique, Matthieu Lamoure et Pierre Novikoff ont sorti d’une grange quatre véhicules remarquables : une Bugatti 57 Cabriolet, une Bugatti 49 faux-coupé Gangloff, une Bugatti 40, ainsi qu’une Citroën 5HP "Trèfle". Leur propriétaire, un artiste sculpteur aimait les admirer dans son bâtiment.

Collection Barn Find - © Artcurial Motorcars
  • Bugatti Type 40, Estimation : 70 000 – 130 000€ sans prix de réserve
  • 1930 Bugatti Type 49 Limousine, Estimation : 150 000 – 200 000 € sans prix de réserve
  • 1937 Bugatti Type 57 Cabriolet par Graber, Estimation : 400 000 – 600 000 € sans prix de réserve
  • Citroën C3 Torpedo, Estimation : 10 000 – 15 000 € sans prix de réserve

Collection MV Agusta - Samedi 9 février 2019

1972 MV Agusta 750S Merzario
1972 MV Agusta 750S Merzario - © Artcurial Motorcars

Marque emblématique de deux roues Italienne, MV Agusta occupe une place à part dans l’univers de la moto classique. Fondée par le Comte Domenico Agusta, à Varese, la firme est intimement liée à l’aéronautique. Elle a commencé la production de motos peu avant la fin de la seconde guerre mondiale et poursuit aujourd’hui sa destinée en continuant de fabriquer des deux roues faites à la main et de grande qualité. 

Considérée comme l’une des plus grandes collections de motos classiques au monde, cette remarquable collection privée de MV Agusta sera présentée à la vente le samedi 9 février 2019. Ce sont près de cent motos classiques qui ont été rassemblées par une famille d’enthousiastes italien. Parmi les modèles de cette collection, certaines datent de 1945. Les afficionados de deux roues y retrouveront des motos de course mais aussi des modèles uniques de scooters et de « cyclos sport à moteur 4 temps » estimés entre 3 000€ – 250 000€, tous présentés sans prix de réserve. A l’image de la 750S, estimée entre 100 000 – 150 000€. Les amateurs noteront par ailleurs que plusieurs modèles de cette collection ont par ailleurs été construits par Arturo Magni lui-même.

La passion pour les motos était dans les gènes du propriétaire actuel. Son oncle, qui avait travaillé comme un garçon dans le garage MV en Italie du Nord, avait couru avec succès lors d’évènements mythiques tels que le Giro d’Italia et le Milan-Taranto. C’est ainsi qu’il a développé un intérêt pour les MV Agusta et qu’il a commencé à acheter certains modèles lorsqu’ils étaient encore confidentiels et valaient peu. Le collectionneur a finalement eu besoin de stocker tous les trésors de sa collection au sein d’une usine désaffectée.

MV Agusta profitera justement de cette vente unique pour s’allier à Artcurial Motorcars. La firme proposera en exclusivité la dernière MV Agusta F4 à avoir été fabriquée. Une occasion à ne manquer sous aucun prétexte !

« Vibration » - Dimanche 10 février 2019

Le Salon Rétromobile et le monde de l’automobile vibreront au rythme de la plus grande vacation de casques et combinaisons de pilotes de Formule 1 jamais organisée. Il s’agit de l’occasion rêvée d’acquérir une trace majeure de l’histoire de ce sport automobile alliant puissance et vitesse.

Collection Vibration Mathieu César
Collection Vibration © Mathieu César

Cette collection unique au monde, autant par le nombre que par la qualité et l’authenticité, est l’oeuvre d’un homme qui pendant 25 années a réuni 180 casques de pilotes, 180 combinaisons, volants, nez de F1 et équipements divers. L’ensemble de ces lots seront présentés sans prix de réserve, du jamais vu sur le marché de la course automobile. Alesi, Alonso, Barrichello, Berger, Bottas, Button, Coulthard, Hakkinen, Hamilton, Hill, Ocon, Prost, Raïkkönen, Rosberg, Schumacher, Vettel, Villeneuve… tous les pilotes qui ont fait rêver les connaisseurs et amateurs sont représentés.

Pour mettre en valeur cette ode à la Formule 1, Artcurial Motorcars s’est associé à un grand nom de la photographie : Mathieu César. Photographe de mode, passionné de vitesse, les plus grandes Maisons de luxe se l’arrachent pour son oeil artistique et sa signature si singulière. Amoureux d’automobile, il signe ainsi une sublime série de photos à l’image de cette collection unique au monde.